Moi, Ambrose, roi du Scrabble

Publié le par Ez3kiel

http://www.librairiepantoute.com/img/couvertures_300/9782358510929.jpegde Susin Nielsen

Editions hélium 5e43afdf

 

Résumé éditeur

 

J'ai repris une bouchée de mon sandwich en me disant que, tout compte fait, ma conversation avec Nif-Nif, Naf-Naf et Nouf-Nouf s'était plutôt bien passée, lorsque j'ai soudain ressenti des démangeaisons partout, suivies d'un resserrement distinct de ma gorge. Je connaissais cette sensation. J'ai retiré la tranche de pain supérieure de mon sandwich, et comme de juste je suis tombé dessus.

Une cacahuète. Ou, pour être précis : une demi-cacahuète.

L'autre moitié se trouvait dans mon tube digestif, et moi, j'entrais en choc anaphylactique. C'est-à-dire que toutes les muqueuses de ma gorge enflaient et que je ne pouvais plus respirer, ou presque.

 

Ambrose, allergique aux cacahuètes, passe pour un loser absolu.

Lui et sa mère ultra-protectrice, Irène, déménagent sans arrêt.

Le jour où l'adolescent est empoisonné au collège, Irène décide de le déscolariser.

Cloîtré chez lui, Ambrose s'ennuie à mourir, jusqu'au jour où il rencontre Cosmo, le fils des voisins, un jeune homme un peu mal parti dans la vie.

Par hasard, ils se découvrent une passion commune pour... le Scrabble.

Si l'arrivée de Cosmo dans leur petit cocon est vue d'un très mauvais œil par Irène, Ambrose n'en démord pas : son intrigant voisin deviendra, qu'il le veuille ou non, la figure paternelle que l'adolescent aurait tant voulu avoir.

 

 


Voilà longtemps que je n'avais pas lu un livre aussi rafraîchissant !

Je me suis régalée à la lecture de ce roman tellement divertissant.

Une écriture pleine d'humour, de drôlerie ; mais les thèmes essentiels comme la liberté, l'autonomie, l'amitié, la ténacité des préjugés sont abordés ici.

Les personnages sont bien campés : Ambrose, jeune garçon aux goûts surprenants (il aime jouer au Scrabble, porte des pantalons de velour violet !) surprotégé par sa mère, maltraité par les élèves de son collège. Il va s'ouvrir au monde et aux autres avec l'aide de Cosmo. Il ira jusqu'à couper le cordon avec sa mère ultra protectrice pour mieux prendre son envol. Cosmo, lui, veut s'en sortir et rompre avec ceux  qui l'ont  conduit jusqu' en prison. Il se liera d'amitié avec Ambrose au point de le protéger, de le considérer comme un frère ; il tombera amoureux, luttera pour refaire surface avec l'aide de sa belle et bien sûr d'Ambrose.

J'ai ri, j'ai aimé ces personnages et leurs manières personnelles de s'émanciper, de prendre en main leur vie.

Un roman drôle et agréable à lire...

 

Ma note :

 

 

Une très belle critique sur Les jardins d'Hélène

Commenter cet article